Ateliers comptines

Ateliers comptines

Mise en scène de comptines et petites histoires avec les enfants par l’intermédiaire de marionnettes, jeux de doigts ou manipulations d’éléments divers.

Ces ateliers sont au nombre de trois et permettent de jouer avec la sonorité des mots, les sons, évoquer les couleurs, les saisons, les jours de la semaine, développer la motricité fine, mettre en place des rituels pour aider à l’installation du sommeil, évoquer ce qui fait peur, le schéma corporel, stimuler l’imaginaire, et surtout s’amuser, favoriser les échanges. On peut proposer des comptines aux tout-petits, à partir de la naissance. Mais les ateliers que je propose sont destinés aux enfants à partir de deux ans, car nous faisons des mises en scène et certaines séances sont suivies d’ateliers manuels.

Réciter des comptines familiarise les tout-petits avec le rythme de la parole, l’intonation, la structure grammaticale de la langue. La mélodie simple les aide à percevoir le sens d’un message même s’ils ne comprennent pas encore les mots. Lorsqu’il commence à parler, l’enfant se réjoui de jouer avec les sons, les rimes, le rythme des syllabes. Alors profitons de ce moment privilégié. Les comptines l’aident à articuler les consonnes, facilitent l’acquisition du langage et les préparent en douceur à la lecture, elles entrainent la mémoire, développent l’écoute, la sociabilité, la créativité mais aussi la coordination à travers les jeux de doigts et de mains. Laissez-les dire les mots qui riment à la fin des vers, associez les comptines aux percussions corporelles, chantez, dansez, amusez vous avec les sons ! Mais avant tout, le partage d’une comptine est un moment récréatif, d’échanges et d’émotions. Lorsque j’interviens auprès des petits, j’alterne des comptines « à jouer » et à « conter », c’est à dire des moments où nous mettons en scène, ensemble, des comptines que j’écris moi-même et qui me sont inspirées par les enfants que je côtoie au quotidien, et des moments d’écoute. Il est important d’offrir aux enfants des comptines mais aussi des poèmes, ce que je fais régulièrement, car ils donnent un autre langage à entendre, suggèrent des émotions, des images, et ouvrent la porte de l’imagination et de la créativité.