Une histoire dans mes foulards…

UNE HISTOIRE DANS MES FOULARDS

En janvier, interventions dans les crèches chez les Petits-Moyens : une histoire mise en scène et racontée avec des foulards sur le thème des quatre saisons. Les foulards évoquent tour à tour le soleil, un nuage, les feuilles de l’automne, la neige, l’herbe verte du printemps…Le fil conducteur est un oiseau « foulard » qui va et vient à travers ces quatre saisons colorées et nous revient à la fin avec ses bébés oisillons. J’ai glissé à travers mon histoire quelques chansons traditionnelles bien connues des enfants. On écoute le chant de l’oiseau, le bruit du tonnerre et celui de la pluie. On reçoit quelques gouttes légères, un drôle de petit vent annonce l’automne et fait voler les cheveux des enfants, on respire le parfum de la fleur d’oranger qui vient chatouiller les narines lorsque le printemps revient… autant de sensations qui étonnent et amusent les tout-petits et sollicitent les 5 sens. Utilisation de petits instruments pour les bruitages.

 

p1060763-2-8be7fimg_4476-17f77

Intervention Ecole maternelle Voisins le Bretonneux

INTERVENTION ECOLE MATERNELLE VOISINS LE BRETONNEUX, autour d’un conte.

Travail préparatoire : les enfants réalisent les feuillages de l’Arbre et colorient les animaux qui serviront de support à l’histoire. Décoration de l’arbre.

Mise en scène de l’histoire avec participation des enfants autour de bruitages des animaux.

Dans le prolongement : évocation du travail de l’auteur et de l’illustrateur. Les enfants sont à leur tour illustrateurs : illustration d’un livre pop-up en lien avec l’histoire et les animaux évoqués dans le texte.

p1070310-0fec3p1070319-0cf14p1070144-994c4p1070146-bd5c6

Eté en fête

JUILLET 2016, INTERVENTIONS DANS LE CADRE DE L’ÉTÉ EN FÊTES DANS LE PARC DE MARLY LE ROI

Interventions dans le cadre de l’été en fête au parc de Marly autour de contes, comptines, histoires musicales (pour les enfants entre 2 ans et demi-4 ans). Une tente avait été dressée pour l’occasion. Un joli moment de partage et le soleil enfin au rendez-vous.

te_fete02-e185d

 

photo_ete_fete01-66eb5

Une semaine en poésie : Contemplation

Par dessus tout, j’aime jouer avec les mots. Chacun d’entre nous peut être poète, car finalement, c’est juste une question de regard porté sur le monde qui nous entoure. Prendre le temps de regarder vraiment, de respirer vraiment, de sentir, aiguiser nos cinq sens pour se sentir pleinement vivant. Les tout-petits savent si bien le faire. Dans ce monde qui va de plus en plus vite et où les écrans tiennent une place prépondérante, ne devrait-on pas enseigner à l’école cela aussi aux plus grands. La poésie s’y prête particulièrement. Je vous propose une semaine en poésie, avec quelques-uns de mes textes.


Lundi, dans un café d’orient

LE TEMPS SUSPENDU, M. Valant

Dans un café d’orient aux murs de céramiques

Le thé brûlant

Joueurs de dominos, fumeurs de narguilés

Dilatent le temps.

Sur le marché du coin, comme un éclat de rire

Fuse le frais parfum des oranges pressées

A l’ombre d’une treille un mimosa radieux

Fait danser ses pompons chiffonnés de soleil.

Une femme attendrie balance doucement

Ses hanches rondes et douces contre son tout-petit

Et la brise m’apporte en bouffées paresseuses

La petite berceuse qu’elle fredonne pour lui.

Les ombres et les couleurs, les silences et les bruits

Pénètrent mon esprit et ravissent mon cœur

C’est se sentir vivant de s’oublier ainsi

C’est cueillir sur la terre un bout de paradis.


Mardi, dans un coin de Paris

DANS UN COIN DE PARIS, M. Valant

 

Dans un coin de Paris
Un combat de pigeons

Pour un morceau de pain.

Des cartons de fortune

Des silhouettes couchées

Sous l’œil gris de la lune.

La foule filante

Roule ses pas pressés

Près des oiseaux blessés.

Un tonnerre lointain

Roucoule de rage

Dans sa cage brûlante.


Mercredi, dans la nature

CONTEMPLATION, M. Valant

Marche d’un pas tranquille

Dans la vaste clairière

Quand les herbes légères

Palpitent de cigales,

Pénètre à pas feutrés

L’orée de la forêt

Qui s’ouvre devant toi

Comme une cathédrale,

Rejoint en quelques heures

Le petit lac bleu

Posé par le bon Dieu

Dans un écrin de fleurs.

Rassemble dans ta main

Une poignée de graviers

Tiédis par le soleil

Du joli mois de juin

Ecoute attentivement

Le petit bruit de pluie

De tes graviers jetés

Dans le calme du lac

Regarde longuement

Les mystérieux échos

De ces troublants silences

Qui ondulent sur l’eau

Respire profondément

Le frais soupire rose

Que le soir dépose

Dans les replis du ciel

Surprend comme un enfant

La toute première étoile

Ouvrant ou firmament

Sa paupière d’argent

Et puis rentre chez toi

Riche de ces douceurs

Que tu conserveras

Dans le secret du cœur.


Jeudi, au bord de la mer

LA MER, M. Valant

Sa robe mouvante

Est surprenante

La mer est chaque jour changeante.

Reposante, quand les vagues soupirantes

Roulent leurs boucles transparentes

Sur le sable chiffonné

Qui se fige dans ses baisers.

Fascinante, quand le ressac cadencé

Berce l’odorante chevelure

Des algues alanguies sur les rochers.

Arrogante, quand la houle triomphante

Foule de sa gueule écumante

Les galets opalescents.

Ardente, quand elle s’élance, fougueuse danseuse

Ses jupons de dentelles

Valsant sous les falaises.

Mais aussi souveraine, lorsqu’elle s’abandonne, radieuse

Dans son écrin d’azur,

De frissons d’argent elle est toute fiévreuse

Quand le soleil embrasse ses voilures.

Et quand l’astre va se coucher dans sa robe épanouie

Toute d’ambre éblouie, envoûtante déesse

Elle se confond avec le sable blond

Ourlé de toutes ses caresses.


Vendredi, rue de Rome

GUITARE, M. Valant

Tu es si belle guitare,

J’aime ton corps,

Tes hanches douces

Ta robe rousse

Irisée d’or

Et tes effluves de sapin.

Quand mes doigts

Dansent dans tes cheveux,

Tes longs cheveux mélodieux

Je sens là, tout près de moi,

Ton cœur qui bat contre le mien

Et je suis enivrée de toi.

Je suis comme une amoureuse

Quand tu résonnes

Tu me rends libre et m’emprisonnes

Tout à la fois.

De ta bouche mystérieuse

Enlacée d’arabesques

Jaillissent des voyages

J’avance dans tes paysages

Et je m’y perds un peu parfois

Mais chaque fois

Mille couleurs

S’éparpillent sur mon coeur.

Tu es si belle guitare

J’aime te prendre dans mes bras

Et sentir là,

Tout près de moi,

Ton cœur qui bat.


Samedi, en ouvrant ma fenêtre

LE PRINTEMPS, M. Valant

L’hirondelle surgit dans sa valse céleste

Son clin d’aile en passant m’annonce le printemps

L’hiver se retire et de sa longue sieste

Le jardin se réveille sous le soleil convalescent

Les jonquilles sous la brise inclinent leur couronne

Et les fières tulipes entrouvrent leur calice

Dans leur tu-tu d’avril les pâquerettes papillonnent

De fraîches primevères les pelouses se tissent

Sur la terre adoucie la lumière s’épanche

Et mon corps se réanime, et mes sens se déploient

De délicats bourgeons perlent au bout des branches

La nature endormie sort de son long coma.

Le malicieux printemps aux parfums enchanteurs

Eclabousse la terre de rieuses couleurs

Mes pas sont si légers sur les chemins radieux :

Que j’adore la vie dans ces jours lumineux !


DIMANCHE, dans mon lit

LE REVEIL, M. Valant

Tu m’agaces, réveil

A picorer le temps

A ta guise.

Ton tic tac titille

Le savoureux sommeil

Qui me grise.

Alanguis tes aiguilles

Cette heure m’est tant

Exquise.

L’envol

L’ENVOL

Paroles et Musique Mireille Valant.

Arrangements : Philippe Wills

 

LA SOIGNANTE (Paroles et musique : M. Valant)

En hommage à Yvette,

 

UN PEU D’ENTRE NOUS (Paroles, musique M. Valant)

 

Atelier 1

Au mois de décembre, Atelier n°1 dans les crèches :

S’ouvrir à l’imaginaire, évoquer ses peurs, jeux de doigts, mémorisation :

PETIT HERISSON A PEUR DU NOIR/LE TRAMPOLINE DE CHLOE

  • Petit hérisson a peur du noir : histoire d’un petit hérisson qui a peur du noir, racontée avec marionnettes, des bruitages à la guitare, élément de décor (la chambre du hérisson et le ciel étoilé). Histoire suivie d’un atelier pâte à sel : réalisation d’un petit hérisson par les enfants.

 

  • Le trampoline de Chloé : présentation de la comptine et mise en scène par les enfants avec des marionnettes araignées/nuages à enfiler sur les mains.
    Intervention crèche des Lutins à Marly le Roi :

dsc_4828-4f62a atelier_petit_herisson04-409d7 atelier_petit_herisson07-441b5 atelier_chloe_l_araignee01-42eda atelier_chloe_l_araignee02-d4d7c atelier_chloe_l_araignee03-e8957

COMPTINE LE TRAMPOLINE DE CHLOE (Texte, Mireille Valant):

chloe01-81b3d chloe02-443b1 chloe03-75b12 chloe04-d22fb chloe05-29965 chloe06-43fb7 chloe07-3bef5

Atelier 2

Au mois de février, Atelier n°2 dans les crèches : évoquer les couleurs, développer la motricité fine, jeux de doigts, compter jusqu’à cinq, stimuler l’imaginaire, rituel pour favoriser le sommeil, trier : J’ai cinq doigts/Les bonhommes couleur/ Chanson « J’ai perdu » accompagnée à la guitare.

J’AI CINQ DOIGTS : présentation de la comptine avec de la peinture puis mise en scène par les enfants avec des cylindres en cartons ondulés colorés. Comptine à chanter pour apprendre à compter jusqu’à cinq et jouer avec les couleurs. Préparer une petite palette de peinture avec du vert, du bleu, du rouge, du marron et un petit récipient avec de l’eau

J’AI CINQ DOIGTS, M. Valant

1, 2, 3, 4, 5 (déplier les doigts lentement)

J’ai cinq doigts, tous coquins, tralalala

Petit 1 se roule dans l’herbe (montrer le pouce et le tremper dans la peinture verte)

Petit 2 tombe dans l’eau (montrer l’index et le tremper dans la peinture bleue)

Petit 3 rougit au soleil (montrer le majeur et le tremper dans la peinture rouge)

Petit 4 mange du chocolat (montrer l’annulaire et le tremper dans la peinture marron)

Tandis que Petit 5 fait de la peinture (montrer l’auriculaire et le tremper successivement dans toutes les peintures)

Il s’en met partout Le petit voyou !

Et quand je leur fais des bisous (poser le bout des doigts de la main droite sur ceux de la main gauche les uns après les autres pour mimer les bisous)

Moi je m’en mets partout, que voulez voulez-vous

Alors je les emmène au bain

Mes cinq petits coquins. (plonger les doigts dans l’eau en les frottant pour les nettoyer)

atelier_j_ai_5_doigts_01atelier_j_ai_5_doigts_02atelier_j_ai_5_doigts_03

LES BONHOMMES COULEURS :

Présentation de la comptine. Les bonhommes sont tous cachés derrière la galette (sauf petit rose qui est déjà au fond de son lit). Je les sors successivement en suivant le déroulement de l’histoire pour les insérer dans le petit lit (cousu sur la galette) qui leur correspond. Puis à leur tour les enfants mettent en scène la comptine avec les bonhommes et les galettes, je les invite à imaginer un autre scénario.

atelier_les_bonhommes_couleurs_01-3e0cd atelier_les_bonhommes_couleurs_02-8d7e2

Après les ateliers, petit moment musical : jeu de tri associé à une chanson « J’ai perdu », toujours sur le thème des couleurs : les enfants forment un cercle et jouent à trier les chaussettes par paires (motifs, couleurs). Attendre chacun son tour, s’entraider , échanger, prendre confiance, ces ateliers permettent aussi de favoriser la socialisation dans un moment de détente et de jeux.

j_ai_perdu_mes_chaussettes_02-05ce9j_ai_perdu_mes_chaussettes_01-33991

L’ARBRE A COMPTINES

Venez partager un moment tendre et poétique autour de l’Arbre à comptines : un bisou qui s’amuse, une girafe qui adore mettre des chapeaux rigolos, un hérisson qui a peur du noir ou petit escargot qui ne veut plus porter sa maison sur son dos…

Histoires et chansons sont endormies dans les feuillages de l’arbre, il faut sonner la cloche pour les réveiller.

« Autour de l’arbre à comptines », un spectacle pour les enfants de 2 à 4 ans. Durée : 1 heure.

presentation_spectacle_affiche01-2-78f6d

ATELIERS COMPTINES

ATELIERS COMPTINES

Mise en scène de comptines et petites histoires avec les enfants par l’intermédiaire de marionnettes, jeux de doigts ou manipulations d’éléments divers.

Ces ateliers sont au nombre de trois et permettent de jouer avec la sonorité des mots, les sons, évoquer les couleurs, les saisons, les jours de la semaine, développer la motricité fine, mettre en place des rituels pour aider à l’installation du sommeil, évoquer ce qui fait peur, le schéma corporel, stimuler l’imaginaire, et surtout s’amuser, favoriser les échanges. A partir de deux ans et demi/trois ans. Certaines séances sont suivies d’ateliers manuels.

Réciter des comptines familiarise les tout-petits avec le rythme de la parole, l’intonation, la structure grammaticale de la langue. La mélodie simple les aide à percevoir le sens d’un message même s’ils ne comprennent pas encore les mots. Lorsqu’il commence à parler, l’enfant se réjoui de jouer avec les sons, les rimes, le rythme des syllabes. Alors profitons de ce moment privilégié. Les comptines l’aident à articuler les consonnes, facilitent l’acquisition du langage et les préparent en douceur à la lecture, elles entrainent la mémoire, développent l’écoute, la sociabilité, la créativité mais aussi la coordination à travers les jeux de doigts et de mains. Laissez-les dire les mots qui riment à la fin des vers, associez les comptines aux percussions corporelles, chantez, dansez, amusez vous avec les sons ! Mais avant tout, le partage d’une comptine est un moment récréatif, d’échanges et d’émotions. Lorsque j’interviens auprès des petits, j’alterne des comptines « à jouer » et à « conter », c’est à dire des moments où nous mettons en scène, ensemble, des comptines que j’écris moi-même et qui me sont inspirées par les enfants que je côtoie au quotidien, et des moments d’écoute. Il est important d’offrir aux enfants des comptines mais aussi des poèmes, ce que je fais régulièrement, car ils donnent un autre langage à entendre, suggèrent des émotions, des images, et ouvrent la porte de l’imagination et de la créativité.